Au bout de l'exil - Coffret numérique

Au bout de l'exil - Coffret numérique
  • Éditeur québécois

Les trois tomes d'une grande série, rassemblés dans un coffret numérique à petit prix !

Les secrets de famille d’une amie et de captivantes recherches ont amené Micheline Duff à écrire cette poignante saga. Ambitions démesurées, conflits entre les communautés, exploitation des travailleurs, rêves et illusions, haine et amour : tout y est pour que le lecteur tourne avidement chaque page, jusqu’à la dernière, la curiosité piquée à vif et le cœur vibrant d’émotion.

Au bout de l’exil – tome 1, La Grande Illusion

2 septembre 1880. Joseph Laurin se recueille une dernière fois devant la dépouille de sa femme exposée dans le salon de leur maison. Quelques heures plus tard, après avoir mis le feu à la demeure, il disparaît dans la nuit, avec ses trois fillettes endormies dans la charrette, pour ne plus jamais revenir au Saguenay. C’est par ce fait réel que s’amorce le premier tome de la saga historique Au bout de l’exil, où la vérité et la fiction s’entremêlent habilement pour raconter l’exode d’une famille vers la Nouvelle-Angleterre. À la recherche d’une vie meilleure, comme tant d’autres Canadiens français, Marguerite, Anne, Camille et leur étrange père vivront aux États-Unis des aventures palpitantes. Mais trouveront-ils le bonheur dans ce monde aussi fascinant que cruel, caractérisé par la montée de l’industrialisation et du capitalisme ? Et le destin leur permettra-t-il de réaliser leur grand désir de survie et d’affranchissement ?

Au bout de l’exil – tome 2, Les Méandres du destin

Alors qu’Anne et Marguerite se consacrent avec ardeur à assurer leur subsistance, faisant ainsi leur place à Lowell, Massachusetts, leur père Joseph Laurin, après avoir mis le feu à un hôtel et proféré des menaces de mort, est condamné à dix ans de prison. Ses filles sont atterrées. Leur famille sera-t-elle un jour réunie à nouveau ? Endeuillée, Camille, la cadette, demeurera à Colebrook jusqu’à la mort d’Angelina, sa mère adoptive. Heureusement, le bonheur se présente à Anne sous les traits d’un jeune journaliste. Marguerite, elle, voit sa nouvelle vie d’enseignante bouleversée par un amour interdit. Les conséquences de cette liaison secrète l’obligeront à quitter Lowell.

Au bout de l’exil – tome 3, L’Insoutenable Vérité

À l’hiver 1889, Marguerite revient à Montréal avec l’espoir que les catholiques francophones de cette ville en pleine effervescence l’accueillent favorablement avec son fils et son mari, devenu pasteur protestant. Sa sœur Anne la voit partir à regret, mais elle préfère demeurer à Lowell auprès de ses enfants et de son époux, un journaliste militant pour la survivance du français aux États-Unis. Quant à Camille, leur cadette, elle connaît plutôt l’instabilité et les mésaventures avant que l’horizon ne s’éclaircisse pour elle aussi.

Au fil des années, le bonheur s’installera enfin dans l’existence des trois sœurs Laurin, jusqu’au jour où l’une d’elles découvrira une insoutenable vérité. Pour quelle raison ce secret à faire frémir constituerait-il une menace pour elle et sa famille, en plus de risquer de troubler la sérénité de ses sœurs ?